A la rencontre de Delinda Dane

Hello, on se retrouve pour le rendez-vous auteur du jour. Et c’est avec grand plaisir que nous allons découvrir Delinda Dane, aujourd’hui.

Bonjour à toi, Delinda, comment vas-tu en ce moment ?

Delinda : Bonjour Koko, ici ça va super, je te remercie. Et toi ?

Très bien, merci 😀

Je suis tellement heureuse de partager un petit moment en ta compagnie pour parler de qui se cache derrière Delinda DANE ainsi que de ton travail. Commençons par toi.

Peux-tu te décrire avec 2 qualités et 2 défauts qui te qualifient le plus ?

Delinda : Merci, je suis ravie aussi. Alors commençons par les défauts, je dirais que je suis tout le temps en retard (malgré moi, hein), mais genre je suis une vraie calamité, résultat j’ai perfectionné mes sprints lol. Deuxième défaut, naïve ; du style, je prends tout au pied de la lettre. Pour les qualités, l’altruisme et la persévérance.

On est à peine au début que je suis déjà morte de rire devant ta réponse. J’arrive assez bien à t’imaginer faire un sprint pour être à l’heure x)

Quel est ton parcours professionnel ?

Delinda : Avant d’être éditée, j’étais assistante du Directeur de région au siège d’une agence d’intérim.

D’où t’est venue la motivation d’écrire ton premier roman ?

Delinda : Ma motivation première était d’écrire ce que j’avais envie de lire.

Pourquoi avoir choisi d’être publiée en maison d’édition et en particulier chez Black ink et Hugo (si ce n’est pas indiscret, évidement) ?

Delinda : Pour réaliser un rêve. D’abord d’être publiée et ensuite parce qu’elles excellent dans leur domaine.

De quelle manière te viennent tes idées ? Une petite anecdote à nous confier sur comment sont nés certains de tes romans ?

Delinda : Les idées viennent de partout, ça peut être une chanson qui m’inspire, parfois même mes rêves. Une petite anecdote sur la création du Wes, le héros de mon premier roman « My Only Exception ». Il est né après avoir regardé une interview sur Rico le zombie, un homme qui était presque entièrement tatoué. Le personnage m’a tout de suite fascinée et dans ma tête, Wes se construisait progressivement.

Comment choisis-tu le lieu et les prénoms de tes personnages ?

Delinda : Il m’arrive de retenir un prénom que j’entends dans un film ou ailleurs parce qu’il me plaît. Par exemple, Tristan de Stairway to Heaven doit son prénom à Tristan Ludlow de « Légendes d’Automne ». Pour le lieu, ce sont ceux que j’affectionne ou que j’aimerais visiter. Par exemple, mon premier roman se déroule à New York car c’est une ville que j’ai eu la chance de visiter deux fois, et donc il était plus facile pour moi de parler d’un endroit que je connaissais déjà un peu. En revanche, pour mon prochain roman « Scottish Rhapsody », l’histoire se déroule en Écosse, tout simplement parce que c’est la destination de mon prochain voyage prévu (je croise fort les doigts pour pouvoir y aller).

Comment organises-tu ton quotidien entre ta vie personnelle et ta vie professionnelle d’autrice ?

Delinda : J’ai parfois l’impression d’être Dr Jekyll et Mr Hyde. Le jour est consacré à ma vie personnelle, et une fois la nuit tombée, je plonge dans ma bulle d’écriture.

Comment retiens-tu toutes tes idées pour différents romans ?

Delinda : Alors il faut savoir que je suis une vraie Dory. Si j’ai le malheur de ne pas noter une idée, une seconde et demi après, elle est oubliée. Donc mon secret, c’est de tout noter ! Comme la plupart des auteures, j’ai des dizaines de carnets et surtout une flopée de notes ouvertes sur mon téléphone.

Ecris-tu plusieurs romans en même temps ?

Delinda : Ça m’est déjà arrivé d’avoir deux voire trois projets en même temps, mais j’avoue que l’idéal pour moi et d’écrire un roman à la fois.

Peux-tu nous expliquer les principales étapes pour de la création d’un roman (de l’écriture jusqu’à sa publication en maison d’édition) ?

Delinda : Tout d’abord, je commence par réfléchir au thème, à ce que je veux raconter, puis c’est généralement à ce moment que les personnages s’imposent à moi. Très vite, je m’occupe de faire un plan avec ce que contiendra chaque chapitre, (ça peut évoluer au fur et à mesure de l’écriture). Et enfin, je pose les premiers mots. Lorsque j’ai une bonne partie de l’histoire, je l’envoie à mon éditrice pour qu’elle lise le projet et qu’on puisse en parler. Une fois le roman terminé, il retourner dans les mains de mon éditrice qui le corrige et s’occupe du travail éditorial. Les étapes s’enchaînent jusqu’à la maquette, puis la publication.

Parle-nous un peu de ta duologie My Only Exception ?

Delinda : Il s’agit de la réédition de mon premier roman écrit sur Wattpad. L’histoire parle d’une rencontre inattendue entre deux personnes qui n’ont rien à faire ensemble et que tout oppose. Ella est solaire et lumineuse, contrairement à Wes, sombre, torturé et traînant derrière lui un passif qu’il s’efforce d’oublier. Cependant la passion va prendre le dessus et devenir incontrôlable entre eux quitte à y laisser des plumes…

A quel personnage t’identifies-tu le plus ? et à contrario, le moins ? (Tous tes romans confondus)

Delinda : Il y a un peu de moi dans chacun de mes personnages, mais celui qui me ressemble le plus est Ella, l’héroïne de mon premier roman. Et à contrario, je pense à Claire, également dans My Only Exception qui est tout ce que je ne suis pas.

Et donc la question qui fâche, qui est ton personnage préféré ?

Delinda : C’est super dur de choisir entre tous mes personnages, mais si je devais en citer qu’un, je dirais Wes, parce qu’il est le premier, mais il y a Tristan aussi. Et puis Lachlan que vous ne connaissez pas encore… ouais, en fait, c’est trop difficile de faire un choix… lol

Retrouve-t-on une part de ton histoire dans tes œuvres ?

Delinda : Toujours. Dans chacun de mes romans, il y a un peu de moi. Celles qui me connaissent le devine immédiatement à la lecture. J’y mets des anecdotes, mais aussi des choses plus profondes, que je n’exprime qu’à travers mes personnages.

Si tu avais un conseil à donner à une autrice ou un auteur qui veut se lancer dans l’écriture de son premier jet, lequel serait-ce ?

Delinda : Il faut croire en ses rêves, car très souvent, ils se réalisent, alors mon conseil serait d’oser. Foncez les gars et lancez-vous ! 

Par quel biais pouvons-nous se procurer tous tes romans ?

Delinda : Ils sont disponibles sur toutes les plateformes numériques ainsi qu’en broché dans les librairies et partout en fait.

Si une personne cherche à te contacter, par quel biais peut-elle le faire ?

Delinda : Je suis présente sur les réseaux sociaux et plus particulièrement Instagram (mon préféré).

Et peux-tu nous parler de ton prochain roman, Scottich Rhaspody qui sort le 14/10/2021 ?

Delinda : Scottish, c’est l’histoire d’Erynn qui retourne après plusieurs années dans son village natal à l’occasion du décès de son grand-père. Elle retrouve des coutumes dont elle ne se rappelle pas et surtout, elle va apprendre qu’elle n’a d’autre choix que d’épouser Lachlan, un highlander tout ce qu’il y a de plus rustre, mais non moins sexy. Le reste est à découvrir le 14 octobre…

Eh bien, je te remercie d’avoir bien voulu répondre à mes questions, sache que j’ai adoré ta duologie, nos échanges durant ma lecture et mon dernier coup de cœur : Stairway to Heaven.

Delinda : C’est moi qui te remercie. Ça me fait profondément chaud au cœur de découvrir les retours sur Stairway to Heaven. Mille mercis pour cette interview et nos échanges.

Je m’adresse maintenant à vous, si ce n’est pas déjà fait, abonnez-vous à son compte instagram et découvrez ses œuvres. Enfin, n’oubliez pas, si vous souhaitez soutenir vos auteurs préférés, mettez vos commentaires sur les différents plateformes d’achats.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s