A la rencontre de Morgane MONCOMBLE

Hello, on se retrouve pour un nouveau rendez-vous auteur et c’est pas n’importe qui que j’accueille aujourd’hui.

Bonjour à toi, Morgane, comment vas-tu en ce moment ?

Morgane : Coucou ! Je vais très bien, merci. Je reviens de vacances, alors je suis très détendue.

Je suis tellement fière et heureuse de partager un petit moment en ta compagnie pour parler de qui se cache derrière Morgane MONCOMBLE ainsi que de ton travail. Commençons par toi.

Peux-tu te décrire avec 5 adjectifs qui te qualifient le plus ?

Morgane : Merci à toi, ça me fait très plaisir. Alors… 5 objectifs. Je dirais : perfectionniste (Dieu sait que je ne suis jamais satisfaite et c’est un problème), passionnée, créative, aimante (j’aime les gens et le monde en général), curieuse (je suppose que ça va de paire avec le fait d’être autrice haha).

Quel est ton parcours professionnel ?

Morgane : J’ai eu un baccalauréat Littéraire. J’ai fait une première année de licence Information-Communication à Paris 8, mais ça ne m’a pas plu. Je me suis donc réorientée en licence LEMA à la Sorbonne (Lettres Edition Médias Audiovisuels), puis j’ai enchainé avec un master Lettres Modernes parcours Écriture, culture et médias. Je l’ai validé avec mention l’année dernière. Pendant mes études, j’ai travaillé en maison d’édition, au service des manuscrits. Aujourd’hui, je vis de l’écriture. Je suis autrice en freelance : j’écris mes livres, je continue d’effectuer des lectures pour une maison d’édition jeunesse, et je fais également des missions d’écriture pour des jeux vidéo.

Wahou, c’est super impressionnant comme parcourt ! Tu as de quoi être fière, je t’assure.

D’où t’est venue la motivation d’écrire ton premier roman ?

Morgane : J’avais 12-13 ans. C’était la période Twilight, et j’étais complètement obsédée. J’adorais lire, je me rappelle encore être partie deux semaines en vacances et avoir lu pas moins de dix livres. Je ne faisais que ça. Mais au bout d’un moment, ce n’était plus assez. J’avais besoin d’écrire mes propres personnages, mes propres histoires ; je voulais lire des choses que je ne trouvais pas en librairie, alors je me suis dit que j’allais le faire moi-même ! J’ai commencé par des petites histoires, puis j’ai écrit mon premier vrai roman (400 pages environ) à 13 ans. C’était de la bit lit, une histoire de sorcière réincarnée et de loup garou.

Pourquoi avoir choisi d’être publiée en maison d’édition et en particulier chez Hugo (si ce n’est pas indiscret, évidement) ?

Morgane : J’écrivais sur Wattpad depuis 2015, et je venais tout juste de terminer Viens, on s’aime quand j’ai été contactée sur Facebook par Sylvie, qui est aujourd’hui mon éditrice. Je n’ai pas compris ce qui se passait, c’était assez fou (j’ai compris plus tard qu’une amie et lectrice les avait contactés à mon insu pour leur dire de lire mon histoire). Elle me disait avoir lu VOSA et avoir beaucoup aimé, puis m’a proposé de le faire remonter jusqu’à Hugues de Saint Vincent. J’ai dit oui. Deux semaines plus tard, j’ai reçu un mail de cet incroyable monsieur qui me proposait de publier mon livre chez Hugo Roman. J’ai failli dire non tellement j’ai pris peur ! Mais ma mère savait que c’était mon rêve (de devenir autrice), alors elle m’a poussé à accepter. Je ne le regrette pas.

De quelle manière te viennent tes idées ? Une petite anecdote à nous confier sur comment sont nés certains de tes romans ?

Morgane : Je ne le sais pas moi-même ! Ils apparaissent d’une seconde à l’autre, sans que j’aie rien demandé. La plupart du temps, ce sont les livres que je lis ou les films/séries que je regarde qui m’inspirent. Ou la vie autour de moi, les gens, les infos, tout. La musique, aussi. Pour VOSA, je me suis lancée sans aucun plan (chose que je ne pourrai ô grand jamais faire aujourd’hui). J’avais juste cette scène en tête, celle de la panne d’ascenseur. Tout est parti de là. J’ai improvisé tout le reste au fil de la plume.

Comment choisis-tu le lieu et les prénoms de tes personnages ?

Morgane : Le lieu, je le choisis en fonction de mes envies, de ce que je connais, mais aussi des évènements prévus lors du roman, de l’ambiance que je souhaite. Pour NÂT, je voulais un décor à la Nicholas Sparks, de la nature, du soleil. Pour AMJTF, je voulais le chic et le glamour de Paris. Pour L’ADC, Las Vegas était une évidence puisque j’y évoque le poker.

Quant aux prénoms, ça dépend. Toutes mes héroïnes de New Romance ont des prénoms de fleur, vous l’aurez deviné. Parce que j’aime les fleurs. Parce que ça leur correspond bien : elles sont à la fois fragiles, belles, délicates, mais aussi badass et deadly (avec des épines). Pour le reste, je choisis entre ce que j’aime, ce qui correspond aux personnages au niveau de leur personnalité (je regarde beaucoup les significations de prénoms sur internet).

Comment organises-tu ton quotidien entre ta vie personnelle et ta vie professionnelle d’autrice ?

Morgane : Puisque je travaille en freelance, je m’organise comme je le souhaite (le rêve). La plupart du temps, je travaille le matin car c’est le moment où je suis le plus productive. J’écris aussi l’après-midi, mais c’est plus chill. Quand je veux sortir avec des ami.e.s, aller à Disney, ou autre, je m’organise en fonction. Je peux travailler tard le soir puisque je me couche tard (même si je déteste bosser le soir), ou alors je rattrape le lendemain et travaille deux fois plus.

Comment retiens-tu toutes tes idées pour différents romans ?

Morgane : J’ai un tableau Excel avec toutes mes idées de projet, chacun a une couleur selon son ordre de priorité. Je tiens aussi des tableaux Pinterest privés pour chacun de ces projets ci. J’en ai qui datent de plusieurs années et que je n’ai toujours pas trouvé le temps d’écrire… J’écris tout, je mets absolument toutes mes idées sur papier ou sur ma clef USB.

Ecris-tu plusieurs romans en même temps ?

Morgane : Non (et heureusement, vu l’état dans lequel je suis quand je n’en écris qu’un seul !) Je suis trop émotionnellement impliquée par chacun de mes romans, je n’y arriverais pas.

Peux-tu nous expliquer les principales étapes pour de la création d’un roman (de l’écriture jusqu’à sa publication en maison d’édition) ?

Morgane : Je propose mon projet du moment à mon éditrice, elle me donne le feu vert, je signe le contrat, puis on me donne une deadline. Je mets environ 4 mois à écrire un livre (à partir du moment où je commence vraiment à rédiger). D’abord, je pense au concept de base : je fais des tableaux aestethic sur Pinterest pour me mettre dans l’ambiance, savoir quelle atmosphère je veux. À ce moment-là, je fais aussi la playlist (super important pour moi). Ensuite, je m’occupe des fiches personnages. Puis des recherches (sur les thèmes que je veux évoquer, exemple : les T.O.C., pour En Equilibre). Puis enfin, je m’occupe de l’intrigue. J’écris un résumé détaillé du roman, puis un résumé plus court/concis. Ensuite, je fais un tableaux Excel, une structure de chapitres (comme je l’appelle). Je l’explique plus en détails sur ma chaine Youtube, si cela intéresse. Puis une fois que tout ça est fait, je me lance dans la rédaction !

Une fois que le premiet jet est envoyé à mon éditrice, elle fait un premier passage dessus. J’y jette un œil et repasse dessus à mon tour, puis on l’envoie en corrections. On repasse une nouvelle fois dessus après les corrections. Et c’est fini, ça part en impression !

Parle-nous un peu de ton dernier roman sorti, En équilibre ?

Morgane : En Equilibre est l’histoire de Lara, intello et passionnée de cirque depuis toujours. Elle fait du cerceau aérien avec sa sœur jumelle Amelia, et souhaite en faire son métier. Mais lors de leur dernière année de lycée, Amelia décide d’arrêter le cerceau. Lara se sent abandonnée. Elle doit apprendre à exister en tant qu’individu, et non plus en tant que duo. Mais malgré sa bonne volonté et son incroyable confiance en soi, elle vit dans un environnement familial qui lui met trop de pression : on lui fait comprendre qu’elle ne travaille pas assez, qu’elle est trop grosse, etc… C’est à ce moment-là qu’elle va s’allier à Casey, son Némésis numéro 1. Il va devenir son nouveau partenaire de cerceau aérien et lui faire découvrir l’univers du Cabaret. En Equilibre évoque le body positive, les T.O.C., la pression scolaire, tout ça dans l’univers magique du cirque. C’est le livre que j’aurai adoré lire à 16 ans.

A quel personnage t’identifies-tu le plus ? et à contrario, le moins ? (Tous tes romans confondus)

Morgane : Je m’identifie le plus à Fleur (Fleur est clairement autobiographique, ou du moins inspirée de la Morgane que j’étais il y a quelques années. J’ai changé depuis).  Je m’identifie le moins à Jason et Azalée – c’est pour cela que je les aime et les admire autant, je crois. Ils sont mon opposé.

Et donc la question qui fâche, qui est ton personnage préféré ?

Morgane : Je n’en ai pas, je les aime tous autant mais pour des raisons différentes.

Retrouve-t-on une part de ton histoire dans tes œuvres ?

Morgane : Toujours.

Si tu avais un conseil à donner à une autrice ou un auteur qui veut se lancer dans l’écriture de son premier jet, lequel serait-ce ?

Morgane : Ne vous comparez pas. Lancez-vous et arrêtez de trop réfléchir. Ecrivez ce que vous aimeriez lire. Et surtout, soignez vos personnages, ils sont le cœur de votre histoire.

Par quel biais pouvons-nous se procurer tous tes romans ?

Morgane : En librairie (indépendante ou non), ou en ligne.

Si une personne cherche à te contacter, par quel biais peut-elle le faire ?

Morgane : Je suis très présente sur mes réseaux sociaux (surtout Instagram), j’ai également une adresse mail présente sur mon profil. Mais je réponds toujours aux messages Instagram. Si je ne l’ai pas fait, c’est que je ne l’ai pas vu 😦

Et peux-tu nous parler de ton prochain roman, l’as de cœur ?

Morgane : C’est une histoire d’amour plus sombre et sensuelle que ma dernière romance, Falling Again. Elle prend place dans l’univers du jeu (et plus principalement du poker), à Las Vegas, et c’est l’histoire d’une vengeance, d’un groupe de misfit qui tentent de devenir millionnaires.

Eh bien, je te remercie d’avoir bien voulu répondre à mes questions, sache que tu as été la première plume que j’ai découvert en 2021, avec Falling Again. Ce fut un véritable coup de cœur. J’ai donc continué en écoutant tous tes autres œuvres, en audio. Chaque roman a été un nouveau coup de cœur. Bref, je suis fan et j’ai hâte de lire En équilibre.

Morgane : Merci merci merci, ça me touche énormément ! Très heureuse de l’entendre… Merci à toi pour ces questions.

Je m’adresse maintenant à vous, si ce n’est pas déjà fait, abonnez-vous à son compte instagram. Elle partage avec vous son avancez sur l’écriture en cours de ses romans mais aussi sur ses futurs projets, et bien d’autres choses encore.

A très vite…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s